Après une première visite sur le site de la mine de Yatela en voie de fermeture, le Ministre des mines, M. Cheickna Seydi Ahamady Diawara, était ce dimanche 14 février sur le site minier de Fekola toujours dans la région de Kayes.
La délégation a été d'abord accueillie à Kéniéba par les autorités locales avant de se rendre en compagnie du PDG de B2Gold M. Clive T. Johnson à la base de la mine à 40 km au Sud-Ouest de Kéniéba et à 2 km du village de Fadougou.
Sur place, le Ministre à eu des échanges avec les notabilités de la localité et le maire de Kéniéba avant d'assister à un exposé technique sur le projet présenté par le Directeur Afrique M. Bill Lytte assisté du Directeur pays M. Mohamed Diarra.

Au cours de la rencontre avec les communautés, le Ministre a indiqué avoir pris bonne note des préoccupations des populations autochtones et les a invité à saisir les nombreuses opportunités qu’offrent cette mine notamment en termes d'emplois directs, indirects et de soutien: postes techniques et semi-techniques, postes qualifiés, logement, ateliers, restauration, pisciculture, maraîchage, etc.

Les leaders communautaires ont confirmé au ministre l'esprit de bon voisinage qui prévaut dans un environnement apaisé avec la direction de la mine qui s'est engagée à honorer ses engagements sociaux et environnementaux. Un programme de développement durable est en cours d'élaboration y compris la réhabilitation de l'environnement.

Il a cependant invité la direction de la mine à prendre les dispositions utiles pour indemniser les populations affectées par le projet et mettre en place une coordination entre mines opérant dans le même secteur pour assurer le développement durable de la zone.

Entre autres enjeux, le déplacement du village de Fadougou est un acquis. La compagnie B2Gold prévoit par ailleurs des investissements sociaux dont un programme de formation des jeunes locaux notamment dans la conduite des engins lourds selon les standards internationaux.

Aux autorités locales, le Ministre a recommandé l'organisation d'un forum des responsables du développement durable dans les sociétés pour mutualiser leurs efforts portant sur les engagements sociaux de la mine et les nombreuses opportunités qui s'offrent aux localités riveraines et à la Région

La compagnie B2Gold qui est arrivée à la suite de la compagnie Papillon prévoit le recrutement de 1 200 à 1 500 employés durant la phase de construction et 884 durant celle de l'exploitation. Elle prévoit un recrutement de plus de 95% de nationaux et 60% de locaux. Présentement 500 employés évoluent sur le chantier dans des conditions sécuritaires optimales mais strictes.

Ce projet de grande envergure dont la pose de la première pierre a eu lieu le 20 novembre 2015 mobilise l'intérêt certain des autorités nationales et régionales, des élus et des leaders communautaires. Quelques 250 milliards de fcfa ont été déjà investis.

Les activités initiales de la construction à Fekola ont commencé en février 2015, dirigées par le noyau de l’équipe de construction d’Otjikoto. Les premières activités de travaux de construction sont terminées. Elles ont porté sur la construction d'une voie d'accès au site de 40 km avec un pont sur un cours d'eau important pour permettre l’accès à la base en toute saison, la construction d'une piste d'atterrissage de quelques 1 500 m en instance d'homologation, la construction de la fondation du camp et le début du dégagement de la zone du soubassement du moulin, le concassage d'agrégat pour produire du sable et du gravier qui seront utilisés dans la centrale à béton, la construction de la centrale à béton et la construction du laboratoire géotechnique pour le compactage et l'essai de béton. Toutes ces activités ont permis au projet une progression rapide comme l'a constaté le Ministre tout comme le PDG de B2Gold en séjour au Mali.

Quant à l'exploitation, elle pourrait s'étendre sur quelques 12 ans. Le projet Fekola prévoit en effet une production de 350 000 onces par an soit environ 11 tonnes d’or. En 2016, un investissement total de 233 millions de dollars sera consacré aux activités annoncées. Les activités qui sont actuellement prévues portent sur la construction du camp permanent, l'excavation de la zone de l'usine et le dégagement de l’aire de stockage de résidus.

Parallèlement aux activités sur le site, l'équipe d'ingénierie de B2Gold continue de travailler avec Lycopodium Ingénierie en Australie pour terminer la conception détaillée des travaux. À ce jour, un grand nombre de colis principaux de l'usine ont été identifiés. Il s’agit des moulins à boulets et des moulins sémi-autogènes, des épaississeurs, des cyclones, du concasseur et des réservoirs entre autres.

Le Groupe B2Gold est une compagnie aurifère basée au Canada avec quatre mines d’exploitation (une en Namibie, une aux Philippines et deux au Nicaragua) et celle de Fekola au Mali. Elle dispose également d'un solide portefeuille de développement et d'exploration des actifs au Mali, au Nicaragua, en Namibie, au Burkina Faso et en Colombie. La Compagnie entend produire entre 500 000 et 540 000 onces d’or en 2015.

Notre pays qui vient d'enregistrer une Déclaration inédite de soutien, de disponibilité et de solidarité des sociétés minières internationale lors du Forum d'Indaba en Afrique du Sud (voir correspondance conjointe) possède encore des atouts solides et indéniables de relance de son économie et de sa destination dans plusieurs secteurs.

Cellule communication - Ministère des Mines
Cité Administrative de Bamako
Fékola - 14 02 2016 19:52